Nouvelle expédition. Premières impressions

Nouvelle expédition. Premières impressions

Je suis arrivée à Hong Kong hier avec les 3 enfants, Loup, Laura, Marion et Zillia la sœur de Loup. Philou a convoyé le bateau depuis la Thaïlande avec mon ami Franck Brouillet et Béti le chien, une navigation laborieuse, contre la mousson du NE, au milieu de milliers de cargos.

A terre je me suis occupée de l’intendance. Chaque nouveau départ demande une grosse organisation en amont, pharmacie, vêtements pour le chaud et le froid puisque cette nouvelle aventure nous mènera jusqu’en Russie en passant par le Japon, un nouveau winch et autres pièces de rechange pour le bateau, c’est plus que chargés que nous avons déboulés à l’aéroport d’Hong Kong à la nuit tombée.

Le souffle de l’aventure parcourt nos corps, nous sommes à l’aube d’un nouveau grand départ et j’aime cette adrénaline qui s’empare de mon être et me fait ressentir la vie encore un peu plus fort. Le capitaine nous accueille et nous mène au Royal Yacht Club, en plein centre ville, au pied des tours illuminées par les décorations de Noël. On est d’emblée frappés par le contraste de cette mégapole surexcitée, des immeubles en lambeaux côtoient des enseignes de luxe et des tours rutilantes. Ca grouille de monde et on attrape vite un torticolis à regarder vers le ciel pour découvrir ces buildings dont la tête disparaît dans les nuages de pollution. Ce n’est pas forcement ce que l’on recherche lorsque l’on prend la mer, amateurs de silence et de nature extrême, c’est le prix à payer pour accéder à des endroits plus sauvages comme le Kamchatka et c’est surtout la dernière partie du monde qu’il nous reste à découvrir. Nous avons fait l’équivalent de 5 fois le tour du monde en terme de milles mais cette partie là, l’Extrême Orient, manquait à notre parcours. Et surtout, il faut de tout pour faire un monde et ce monde là justement nous le chérissons dans sa diversité et dans tous ses paradoxes.

D’ici quelques jours nous volerons vers le Laos, pour passer la fin de l’année avant de retrouver Fleur Australe et d’appareiller pour le Japon. Un nouveau départ riche en émotion, je suis heureuse que la famille soit au complet et impatiente de reprendre la mer. Lavés par les embruns, nous filerons vers le pays du Soleil levant et recouvrerons la sérénité des gens de mer après ces quelques mois passés sur la terre ferme.

Je suis sur le pont, il fait encore nuit, ma petite famille dort et j’en profite pour écrire ces quelques lignes. Hong Kong s’éveille, la Lune disparaît doucement, le jour se lève et déploie son éventail pourpre. Les tours scintillent et les amoureux se tiennent par le bras, serrés, comme je ne les avais jamais vus ailleurs. Ils marchent enlacés et semblent ne faire qu’un. « Ils sont tous en couple me fait observer Loup, qui vient de se réveiller, j’ai déjà remarqué ça hier ajoute-t-il ». C’est surtout que ça se voit car ils sont collés, ils ont certainement peur de se perdre dans cette fourmilière géante. Ils sont unis, comme nous à l'aurore de cette nouvelle aventure. Alors, Vive les amoureux ! ET Joyeux noël à vous tous, en particulier à ceux qui marchent seuls. Que la joie vous accompagne !

2018 12 22 fa 01 light

 

2018 12 22 fa 01 light

 

2018 12 22 fa 01 light

 

2018 12 22 fa 01 light

 

nutriset 250

Les 100 derniers billets du Carnet de bord