carnet de route de geraldine danon

   Le carnet de bord de Géraldine

Suivez au jour le jour les expéditions de Fleur Australe

24 février : Canal de Suez

Dans cette partie du monde, l'arrivée en bateau est toujours compliquée, et il est difficile de faire le tri dans tout ce que l'on entend ; terrorisme, kidnapping, backchich et faire au mieux pour passer les méandres des autorités. Prendre son temps, garder son calme et faire appel à un agent qui saura mieux que vous, discuter, obtenir les bons papiers et éviter que votre dossier ne reste en bas de la pile.

Lire la suite

2017-02-21 - Port Saïd

Le ciel est habillé de ses millions d'étoiles. Vénus va se coucher, Orion au zénith nous surveille et le Lion apparaît au-dessus de l'horizon.

Nous croisons de nombreux bateaux de pêche égyptiens qui profitent d'une eau riche en alluvion alimentée par le Nil et d'un plateau continental qui s'en va quelques kilomètres en mer. Au loin des plateformes de forage éclairent le ciel encore sombre.

Lire la suite

2017-02-08 - Beyrouth

Ca y est nous y sommes, l’expédition Mer Rouge commence vraiment par ici. Nous relâchons à l’ATCL de Jounieh à quinze kilomètres au nord de Beyrouth, nous sommes accueillis avec beaucoup de gentillesse et d’hospitalité par Camille Edde. Les quelques kilomètres qui nous séparent de la capitale s’avèrent prendre beaucoup de temps, car ici les embouteillages sont monstrueux. C’est la civilisation dans toute sa splendeur, Beyrouth et son centre-ville avec ses enseignes de luxe et ses restaurants chics. Ostentatoire à souhait ! Il suffit de s’éloigner un peu du centre afin de prendre de l’altitude, pour lui découvrir un tout autre visage, une ville sale, pauvre, véritable fourmilière humaine (4 million d'habitants). Beyrouth a plus d'un visage et bien des quartiers, c'est une ville éclectique et électrique.

Lire la suite

23 juillet, Dardanelles

Dernière escale en Grèce, nous avons rendez-vous avec Fotini, elle nous mène dans son domaine, près du joli village de Sigri, 150 hectares et 20 000 oliviers qui produisent une des meilleures huiles de la mer Egée, un nectar des plus fruités avec aucune acidité. Ici on cultive dans les règles de l’art, en osmose totale avec la nature et surtout avec une passion et un amour, hors du commun.

Lire la suite

17 juillet, les Dodécanèses

Nous laissons les Cyclades, Mikonos notre dernière escale, la musique à fond, la fête, la jetset, et les yachts qui scintillent sous le clair de lune. Trop de monde, trop de bruit, pour nous qui rêvons de criques sauvages et du chant des cigales au coucher du soleil. Les îles grecques offrent à chacun ce qu'il veut bien découvrir, île déserte ou ruelle bondée de touristes.

Lire la suite

11 juillet, Le Meltem

Nous avions entendu parler du Meltem par nos amis navigateurs, mais ayant peu navigué en Méditerranée, nous n’avions pas encore l'expérience de ces mers et de ces régimes de vent. Le Mistral ou la Tramontane nous sont plus familiers, pour les avoir rencontrés lors de nos navigations entre la France, l'Italie et l'Espagne. Tout le monde nous avait mis en garde et nous redoutions ce vent constant qui souffle sans discontinuer sur la mer Egée et principalement sur les Cyclades. Nous imaginions bien qu'il y avait du vrai et que ce n'était pas une légende de bistrot.

Lire la suite

6 juillet, Les Cyclades

Le soleil est au zénith, la mer est de velours, nous empruntons le canal de Corinthe. Les parois de calcaire dans lesquelles il a été creusé s’élèvent à 76 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le courant est fort, le canal s’étend sur 6 km, il est si étroit que deux bateaux ne peuvent passer en même temps. La circulation y est alternée et il faut parfois attendre plus de trois heures pour pouvoir passer.

Lire la suite

Derniers billets du carnet de bord